Un droit de réponse de Ramzi Kebaili

Vous trouvez ci-dessous un droit de réponse de Ramzi Kebaili, auteur d’un ouvrage “Quittons l’Europe – Pour une Souveraineté Populaire et Inclusive“. Nous avons publié : un entretien de Ramzi Kebaili sur le média, un compte-rendu critique concernant son ouvrage, ici Il nous a demandé la publication de ce droit de réponse. C’est donc fait, ici. Nous publierons notre réponse à son droit de réponse.

1) “Confusion UE et Europe”: c’est faux, je distingue bien les deux en employant l’adjectif “communautaire” pour distinguer ce qui est propre à l’UE. L’objectif de mon ouvrage est bien de critiquer tout projet européen, en plus de l’UE qui n’occupe qu’une petite part de mon livre.

2) ““oubli” radical des Communistes opposants à cet impérialisme”: c’est faux, je fais référence à 8 reprises à l’ouvrage “L’idéologie européenne” écrit par des communistes. Il est vrai que je n’ai pas précisé leur appartenance partisane, car j’ignore s’ils sont PCF, PRCF ou non-encartés.

3) “absence de connaissances historiques sur les fondateurs de l’UE”. L’objectif de mon livre est de critiquer tout projet européen, pas seulement l’UE, donc je n’ai pas repris l’historique de l’UE, qui est déjà fait ailleurs.

4) “l’ouvrage propose peu de références, d’exemples, de connaissances, historiques.” (…) “tout lecteur doit avoir en tête que le propos occulte tellement d’éléments et de dimensions, que, ou l’auteur a écrit un livre dans l’urgence, sans assez travailler le sujet ” 
Croyez moi, cela m’a pris des années pour rédiger un livre synthétique qui évite volontairement de multiplier les exemples afin de gagner en généralité. Mon objectif n’était pas de redire ce qu’ont déjà dit tous les livres que je cite, mais d’en faire une rapide synthèse pour ensuite critiquer tout projet européen en général, et surtout proposer une autre conception de la nation.

5) Mon ouvrage propose une vision alternative de la nation qui rompt avec certaines positions des communistes (le mythe de l’avant-garde éclairée qui va “conscientiser” les peuples), ainsi que des courants souverainistes de gauche en général (conception erronée de la République et de la laïcité), tout en gardant les bons éléments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *