Corée du Nord : des lecteurs/commentateurs du MSN croient être informés, alors qu’on les mène par le bout du nez

La désinformation “anticommuniste” a été structurelle pendant toute la guerre froide, et continue de l’être – parce que les dirigeants mondiaux savent qu’ils n’en ont pas fini avec la volonté des peuples. C’est pourquoi, régulièrement, des “médias”, perçus comme tels par une grande partie de leur lectorat, alors que, sur des sujets comme ceux-là, ils existent purement et simplement pour relayer les notes écrites au sein de la CIA, publient des articles, par lesquels ils entendent révéler les turpitudes, si ce n’est, crimes, des dirigeants des régimes communistes. Ainsi, est-ce la conséquence de sa récente rencontre avec le milliardaire Trump, des médias relaient des “informations/accusations”, contre le dirigeant de la République Populaire de Corée, en faisant de lui un homme qui vit, comme Trump, dans le luxe. Donc, ce dernier, capitaliste, vivrait, dans le luxe, indécent, mais en tant que capitaliste, ce serait “normal”, et le dirigeant coréen en ferait de même, ce qui, bien évidemment, d’un point de vue communiste, apparaît être contradictoire. Mais sur ce sujet, comme sur tant d’autres, il faut bien voir que ces médias parlent, SANS PREUVES, et qu’ils sont souvent démentis, plusieurs mois après la parution de tel ou tel article, sans que, jamais, ils ne reviennent sur leurs propos, leurs erreurs et leurs mensonges. Ils préfèrent que, disponibles dans les archives qui peuvent être consultés en permanence, ces mensonges puissent continuer de faire les effets attendus. Et, quand le Huffington Post diffuse par copie un tel article, publié initialement sur un site “Love Money” (cela ne s’invente pas), il est, par exemple ici, sur Facebook. Ce qui est plaisant, c’est de lire les commentaires des lecteurs, lectrices, avec des jugements définitifs, grandiloquents, contre Kim Jung Un, parce qu’ils pensent être “informés”. Alors qu’ils sont seulement des gentils moutons à qui les médias disent en permanence ce qui “est” et ce qu’il faut en penser. Dans le texte, de nombreux passages sont émis au conditionnel ! Donc, ce qui est certain devient très incertain, …, possible seulement !

Nous reproduisons, ici anonymement, quelques extraits de ces propos. Nous leur disons : oh ! gentils moutons ! regardez-vous dans une glace, non, vous n’êtes pas des loups, mais juste des gentils moutons que le capitalisme mène à l’abattoir, d’une manière ou d’une autre. Alors, quand certains construisent une société radicalement différente de l’enfer capitaliste mondialisé, renseignez vous par vous-même, et respectez le travail ! Parce qu’avec vous, il ne se passe rien d’autre, que le moutonisme bêlant ! Nos dirigeants sont si mauvais, dans tous les sens du terme, que nous avons une fâcheuse tendance à projeter une telle malfaisance partout. Heureusement, tout le monde n’a pas à subir les insupportables et mauvais dirigeants français !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *