Le Communisme en France – une nouvelle utopie ?

En 1945, les Communistes ont, certes, fait partie du gouvernement de la Libération – mais les Gaullistes les acceptèrent si peu qu’ils préférèrent rompre rapidement. Si les Communistes ont réussi à ce que des engagements du Conseil National de la Résistance soient tenus et commencés d’être appliqués, la réaction gaullo-pétainiste était déjà à l’oeuvre – avec “l’épuration de l’épuration”, avec l’impunité accordée, de fait ou de droit, à des traîtres. Le vieux principe “mieux vaut Hitler que…” continuait de s’appliquer, après même le désastre mondial et européen, causé par ce criminel. La France a été placée sous le protectorat américain – et n’en est jamais sortie. Les agents de cet impérialisme ont oeuvré et continuent de le faire, contre le Communisme français. Avec son arme fatale à double face, l’Otan et Hollywood, cet impérialisme nous tient entre ses griffes, et préfère des esclaves heureux de l’être. La “matrice” de Matrix n’est pas une illusion. Avec les élections actuelles, se joue une nouvelle phase de toutes les opérations qui visent à produire, théoriquement et pratiquement, l’effacement du Communisme, y compris au sein même du Parti qui en porte le nom. La Bourgeoisie française est si puissante qu’elle ne doute de rien, qu’elle a tous les moyens, et les hommes. Le communisme, en France, est menacé de disparaître du terrain et de l’horizon, par la désertion des concernés. Si tel est le cas, heureusement, le monde, lui, n’est pas la France. D’autres ont déjà sauvé le monde, avec peu de Français à leurs côtés – comme entre 1940 et 1945. Si des désastres nouveaux s’abattent, et que nous ne sommes pas au rendez-vous des luttes, nous nous jugerons nous-même, comme toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *